• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Ternion (CD)

We have band - We have band

pop-rock - 30/01/2012

‘Ternion’, mot issu du latin qui signifie un groupe de trois éléments, se démarque de ‘WHB’, un premier opus qui avait pourtant...

‘Ternion’, mot issu du latin qui signifie un groupe de trois éléments, se démarque de ‘WHB’, un premier opus qui avait pourtant été encensé par la critique. Dede Wegg-Prosse r: Avec notre premier album nous avions juste essayé de faire quelque chose ensemble en cherchant à s’amuser. On ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il suscite de l’intérêt, ni même que des gens aient envie de venir nous voir sur scène. Cette fois-ci en revanche on savait notre disque allait être écouté, donc on était dans un état d’esprit très différent. Darren Bancroft : Parfaitement conscients de la place de notre premier album, dont nous étions pourtant satisfaits, nous avions envie d’autre chose. En écrivant on savait qu’on avait une tâche à remplir ; il fallait réaliser un disque différent. Le fait d’être perçu comme un groupe qui fait beaucoup parler de lui ou un groupe électro, ça ne nous dérangeait pas, mais il était néanmoins clair pour nous que nous devions évoluer. Une évolution qui impliquait de changer radicalement la manière d’aborder l’écriture du nouvel album. De la musique jusqu’aux paroles le trio a souhaité créer quelque chose d’intemporel’ et pour se faire ils ont commencé par se pencher sur les dernières expériences qu’ils avaient partagés au moment où leur carrière a commencé à décoller. Il en résulte un disque très différent, profondément personnel à la fois stimulant et mélancolique. Les paroles légères ont laissé place à des témoignages francs et honnêtes sur leurs relations, leurs difficultés à trouver un sens au monde qui les entoure et les effets, tant sur le plan physique qu’émotionnel, de la vie en tournée. Sur le plan musical, ‘Ternion’ dévoile un groupe très différent de celui découvert en 2008. On sent nettement dans chaque chanson l’apport des ’instrumentations live et du temps passé à peaufiner le moindre son avec Luke Smith, ex-membre de Clor et producteur de Foals, dans son studio Flesh and Bone à Londres. Thomas Wegg-Prosser : Le premier album était vraiment très numérique, conçu vite morceau par morceau dans un style très urbain. En l’écoutant on peut facilement repérer quand il a été enregistré et à quelle scène il appartient, mais avec ce nouvel album nous nous sommes éloignés de ce son. Toute la chaleur qui nous anime ressort dans ce disque.
lire la suite

galerie de l'artiste