• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Revolution is over

Liquid Architecture - Liquid Architecture

pop-rock - 28/02/2006

écouter l'album acheter sur naïve store
  1. 1.  Not for Hire
  2. 2.  Revolution is Over
  3. 3.  Kiss your Future
  4. 4.  Rose c'est la Vie
  5. 5.  No Time
  6. 6.  Alienated Strangers come Along
  7. 7.  Stop your Game
  8. 8.  What Glory ?
  9. 9.  Shift your Attitude
  10. 10.  Emergency
  11. 11.  Lost & Found
  12. 12.  Obey
    • 13.  Fight no More
  13. voir les 13 titres

Dans les compositions de Liquid Architecture il y a comme des moments et des fulgurances qui font écho aux années passées, mais contiennent aussi, essentiellement, un regard...

Dans les compositions de Liquid Architecture il y a comme des moments et des fulgurances qui font écho aux années passées, mais contiennent aussi, essentiellement, un regard porté vers un avenir toujours en friche, à inventer en permanence. Trois morceaux impeccables de l’album en forment une parfaite illustration : Not For Hire, Revolution is Over, Kiss Your Future. Voilà une triplette qui reprend des thèmes étroitement associés au rock, mais se débrouille pour les malaxer finement à l’aide d’une esthétique issue de la musique électronique, résolument futuriste et imprévisible. Plus loin, Rose c’est la vie cite Marcel Duchamp tandis que Lost and Found se révèle comme une vignette ardemment punk, un peu hardcore et que What Glory dévoile des penchants disco légèrement déviants. Surtout, tout comme l’avaient fait Silver Apples, Kraftwerk, Depeche Mode, Garbage, Miss Kittin & The Hacker, Outhud ou encore Jackson, Liquid Architecture s’invente un vrai monde de synthèse, à l’aide des machines les plus modernes de l’époque. Un monde dans lequel le groupe intègre quelques autres artistes, venus apporter chacun un savoir-faire minutieux : Alex kid a aidé au mixage du morceau Not For Hire, Bruno Peinado, Jan Fabre, Fabien Verschaere ou Kader Attia leur ont inventé des scénographies, Pascal Rambert a utilisé leur musique pour illustrer un court-métrage, etc. Car, même si Audrey et Jérôme créent la musique de Liquid Architecture chez eux, devant un ordinateur qu’ils utilisent pour élaborer boucles, séquences, rythmes, filtres, etc., ils n’imaginent pas pour autant leur musique comme confinée à leur seul studio : ils la voudraient la plus ouverte possible, notamment en concert où ils aiment à s’entourer d’autres musiciens, pris dans une mise en scène complexe, débordant toujours d’une énergie rock et vitale. Leur musique et leur duo s’apparentent ainsi avant tout à une sorte de plateforme entièrement décomplexée et décloisonnée, gourmande des influences les plus hétérodoxes, des références les plus drôles et les plus acrobatiques aussi. Une plateforme d’où surgissent surtout des morceaux qui agrippent la gorge, étreignent l’esprit et s’imposent à la mémoire et au souvenir ; des ritournelles parfois nonchalantes, souvent brutales, menées par les voix d’airain du duo, qui s’imposent instinctivement comme des petites perles obsessionnelles. Des perles qui disent toujours la même chose : au-delà des frontières ou des genres, Liquid Architecture, duo aux airs punk, est surtout un vrai groupe de pop !
lire la suite

galerie de l'artiste