• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Mogo Ya

Kwal - Kwal

nouvelle scène francaise - 26/04/2005

écouter l'album acheter sur naïve store
  1. 1.  Ciwara
  2. 2.  Babel
  3. 3.  La rue
  4. 4.  Concerto en Lutte
  5. 5.  Adama dén ko
  6. 6.  Huit de malheur
  7. 7.  Asphyxie
  8. 8.  Interlude
  9. 9.  Loin, très loin
  10. 10.  La pîqure du mystique
  11. 11.  Shérérazade
  12. 12.  Des fleurs
    • 13.  Issa
    • 14.  Faya
  13. voir les 14 titres

A la fois introspectif et ouvert sur le monde, le disque est conçu comme un voyage dans lequel les cultures de différents pays se répondent dans un dialogue fascinant. Le...

A la fois introspectif et ouvert sur le monde, le disque est conçu comme un voyage dans lequel les cultures de différents pays se répondent dans un dialogue fascinant. Le morceau Babel y fait figure d’emblème puisqu’il il est rappé en huit langues (Français, Arabe, Espagnol, Kabyle, Peuhl, Bamanan, Anglais et Hongrois). Le respect de KWAL envers le peuple Africain s’exprime dans de nombreux titres comme Ciwara, Adama Dén Ko, ou bien La Rue, qu’il chante avec un groupe d’enfants des rues rencontrés à Bamako, les RUFFANS, dont il a produit le premier album. Il se fait également la voix de peuples otages de la guerre ou d’une société malade. Ainsi on peut entendre dans Concerto en Lutte, dédié au peuple Palestinien : " Mon sort est tracé / J’attends la balle qui me frappera / qui me fera passer de vie à trépas… / Mais je ne la redoute pas / Car l’enfer est ici / Et qu’il y a bien longtemps que je suis déjà mort ". KWAL force le respect par sa volonté de rapprocher les peuples, sans pour autant se poser en donneur de leçons : " Je ne suis ni Dieu ni son prophète / Je ne suis qu’un toubab venu vers vous en amitié / J’ai rêvé que l’Afrique quittait la misère et devenait indépendante " (Ciwara) Mais au delà de ses engagements, KWAL sait aussi être ludique et jouer avec les mots. Dans La Piqûre du Mystique, il raconte avec beaucoup d’ironie les tribulations et les désillusions d’un occidental en Inde… " Trouver un sage / Et faire comme lui (…) Mais comment le reconnaître ? / La longueur de la barbe, peut être ? " Son hip hop nomade fait figure d’O.V.N.I. mais KWAL a les pieds sur terre. Après les premières parties remarquées de son mentor et ami TIKEN JAH FAKOLY en février 2005, il est bien décidé à montrer au public français son nouveau visage en live; avec cette fois danse, vidéos, instruments traditionnels joués en direct et de nombreux invités.
lire la suite