• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

La musique de Paris Dernière 3

Béatrice Ardisson - Béatrice Ardisson

compilations - 19/11/2002 - Code ean 3298490460115 - ref NV46011

écouter l'album acheter sur naïve store
  1. 1.  Joe Ramone " What a wonderful world "
  2. 2.  Muse " Can't take my eyes off of you "
  3. 3.  A. & D. Zappa " Baby one more time "
  4. 4.  Devo " Satisfaction "
  5. 5.  Alabama 3 " Hotel California "
  6. 6.  The Bates " Billie Jean "
  7. 7.  LTNO " Boys "
  8. 8.  Ripley " Light my fire "
  9. 9.  Lords of Acid " Lady Marmelade "
  10. 10.  My Ruin " Tainted Love "
  11. 11.  Treponem Pal " Funky town "
  12. 12.  Atrocity " Let's Dance "
    • 13.  IML " Da Ya Think I'm Sexy "
    • 14.  Sex Pistols " My Way "
    • 15.  Wizo " Poupée de Cire "
  13. voir les 15 titres

La Collection s’agrandit ! Le volume 4 est enfin disponible. Blanc, aérien, plus féminin et acoustique, retrouvez les reprises déjantées des plus...

La Collection s’agrandit ! Le volume 4 est enfin disponible. Blanc, aérien, plus féminin et acoustique, retrouvez les reprises déjantées des plus grands tubes choisies par Béatrice Ardisson. Avec PARIS DERNIERE, on ne regarde plus un animateur à la télé, on voit ce qu’il voit ! A sa place, on traverse Paris à 300 à l’heure, on discute avec des stars, on branche des inconnus, on traîne, on pénètre dans les endroits les plus chauds, on prend froid sur les Champs. On vit sa dérive nocturne, mais plus encore, on détourne le regard pour déshabiller une fille, ou on relève la tête pour finir un dernier verre. On devient lui. PARIS DERNIERE, c’est la première " psycho-tv ". A émission différente, il fallait une musique autre. Pour clipper les traversées de Paris en accéléré numérique qui rythment rencontres, interviews ou bavardages, Béatrice Ardisson, spécialisée dans l’illustration sonore a choisi d’utiliser les meilleurs reprises. Les dessins sont toujours de Florence Deygas, la plus tendance des graphistes, et les textes d’Yves Bigot, le plus cultivé des " rock critics ".

lire la suite