• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Dowland, A dream

Hopkinson Smith - Hopkinson Smith

Classique - 31/01/2005

écouter l'album acheter sur naïve store
  1. 1.  Frogg galliard
  2. 2.  A dream
  3. 3.  Three feminine portraits (Lady Hunsdon's allemande)
  4. 4.  Three feminine portraits (La mia Barbara)
  5. 5.  Three feminine portraits (Lady Clifton's spirit)
  6. 6.  A galliard
  7. 7.  Melancholy galliard
  8. 8.  Sir John Smith's almain
  9. 9.  Lachrimae pavin
  10. 10.  A fantasie
  11. 11.  Dowland on the continent (Mauritius pavin)
  12. 12.  Dowland on the continent (The king of Denmark's galliard)
    • 13.  Dowland on the continent (Farwell)
    • 14.  Elizabeth and essex (Queen Elizabeth's gaillard)
    • 15.  Elizabeth and essex (The earl of essex's galliard)
    • 16.  Dowland's lamentation: semper Dowland, semper dole (ns)
    • 17.  A fancy
    • 18.  Lady rich's galliard
    • 19.  Fortune my foe
    • 20.  Mrs White's nothing
  13. voir les 20 titres

Dowland parle. De maintes façons. Les violes dont les voix entrecroisées, les dissonances de passage, glissent en un sanglot, les unes frôlant les autres, comme anguilles dans...

Dowland parle. De maintes façons. Les violes dont les voix entrecroisées, les dissonances de passage, glissent en un sanglot, les unes frôlant les autres, comme anguilles dans un seau ; son "dwell" près de s'éteindre en un silence infini à la fin de In darkness let me. ; ses pièces plus légères, pleines d'énergie, de subtilité, d'esprit, de charme. Sans doute son tempérament le portait-il aux extrêmes : d'un côté le solitaire torturé, à peine survivant au plus profond désespoir ; de l'autre, ses éclats de rire, une frivolité savante ou une énergie contrapuntique inspirant chaque section d'une fantaisie improvisée, comme un joueur de football se faufilant parmi l'équipe adverse pour marquer seul le but. Et Dowland nous parle. On ne peut qu'être fasciné par cet univers lyrique de mélancolie et de joie. Son message est profondément personnel - et nous y trouvons tous quelque chose de nous. Quant la pavane intitulée A Dream, elle est assurément digne de Dowland. Un rêve peut être bien des choses : le passage dans un autre monde, l'espoir, tout un spectre de sensations entre ombre et lumière. Intituler ainsi ce programme, c'est inviter à pénétrer l'univers des sentiments secrets qui sont le domaine du luth en général, et qui trouvent dans la musique de Dowland l'expression d'une intensité accrue.
lire la suite