• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Rinaldo Alessandrini

Rinaldo Alessandrini

Classique - Chef d'orchestre, clavecin

voir la fiche

Chaconne

Rinaldo Alessandrini - Rinaldo Alessandrini

Classique - 15/04/2010 - Code ean 709861304684 - ref OP30468

écouter l'album acheter sur naïve store
  1. 1.  Girolamo Frescobaldi | Partite Cento sopra Passacagli
  2. 2.  Juan Bastista José Cabanilles | Pasacalles del 1° tono
  3. 3.  Juan Bastista José Cabanilles | Pasacalles del 4° tono
  4. 4.  Bernardo Storace | Ciaccona
  5. 5.  Louis Couperin | Chaconne en sol mineur
  6. 6.  Johann Kaspar Kerll | Ciaconna
  7. 7.  Henry Purcell | Chacone
  8. 8.  György Ligeti | Passacaglia Ungherese
  9. 9.  Louis Couperin | Passacaille en sol mineur
  10. 10.  Georges Muffat | Passacaglia
  11. 11.  François Dagincour | Chaconne: La Sonning
  12. 12.  Johann Kaspar Ferdinand Fischer | Chacconne
    • 13.  Johann Kaspar Ferdinand Fischer | Passacaglia
    • 14.  Georg Frideric Handel | Chaconne
    • 14.  Georg Frideric Handel | Chaconne
    • 15.  Antoine Forqueray | La Buisson. Chaconne - Gratieusement
    • 16.  Rinaldo Alessandrini | Chaconne: Déraisonnable beauté
  13. voir les 17 titres

CHACONNE Frescobaldi Partite cento sopra passacagli Cabanilles Pasacalles del 1o tono | Pasacalles del 4to tono Storace Ciaccona Couperin Chaconne en sol mineur Kerll...

CHACONNE Frescobaldi Partite cento sopra passacagli Cabanilles Pasacalles del 1o tono | Pasacalles del 4to tono Storace Ciaccona Couperin Chaconne en sol mineur Kerll Ciaccona Purcell Chacone Ligeti Passacaglia ungherese Couperin Passacaille en sol mineur Muffat Passacaglia Dagincour Chaccone: la Sonning Fischer Chacconne | Passacaglia Haendel Chaconne Forqueray La buisson. Chaconne – gratieusement Alessandrini Chaconne : Déraisonnable beauté Rinaldo Alessandrini CLAVECIN Chaconne ou passacaille ? par Rinaldo Alessandrini. Dans le programme enregistré ici, deux morceaux seulement se réclament des basses traditionnelles : Frescobaldi et Storace. Pour le reste, nous avons affaire à l’invention d’incises mélodiques qui servent de base à la répétition. Les pièces françaises, en outre, ont souvent recours au système du rondeau, faisant alterner le refrain de la passacaille avec un nombre indéterminé de strophes. Tous les morceaux, néanmoins, procèdent de ce plaisir de larépétition qui procure chez l’auditeur une sorte d’étourdissement uni à un plaisir quasi hypnotique : les dimensions extrêmement réduites des incises mélodiques entraînent une écoute « circulaire » qui avance sans pause ni ponctuation aucune, et qui se trouve stimulée par l’accélération progressive et la complexité des variations. Ligeti invente sa propre passacaille en la distribuant à toutes les voix et en la laissant circuler en un mouvement descendant régulier à travers les différentes tessitures. Ma Déraisonnable beauté, en revanche, est un morceau qui m’est venu « sous les mains », comme il en vient tant aux clavecinistes ou luthistes qui, pour passer le temps ou contrôler l’accord de leur instrument, passent d’un accord à l’autre. Mais il arrive qu’avec le temps, ces petites pièces prennent l’allure de « fétiches » pour qui les a imaginées : il en a été ainsi pour moi.
lire la suite